L’histoire du trapèze des Mascareignes est marquée par la colonisation et l’esclavage, source de sa richesse culturelle et ethnique, elle est forcément étroitement liée à l’histoire de l’océan Indien, cet océan qui borde le sud de l’Asie, l’ouest de l’Océanie et l’est de l’Afrique. Historiquement elle est successivement marquée par des dominations arabe, portugaise, néerlandaise et britannique avant de connaître la décolonisation.

 

L’océan indien est un gigantesque foyer de cultures, langues et de civilisations tout aussi importantes, à l’image du  carrefour des immenses aires culturelles de l’Extrême-Orient, de l’Inde, de l’Arabie et de l’Afrique, qu’on peut appeler “histoire « ancienne” ont modelé et construit la physionomie de ses rivages et des pays qui le bordent. Ainsi l’héritage culturel de l’Inde, de l’Afrique et de l’Asie est clairement et fièrement visible dans le metissage des îles du trapèze des Mascareignes, autant dans les visages que dans la gastronomie, les cultures ou les religions.

 

carte du trapèze des mascareignes

Situation du trapèze des Mascareignes dans l'océan indien

L’océan indien est la plus grande étendue d’eau à la surface de la terre, et le trapèze des Mascareignes n’est qu’une partie de ce gigantesque qu’océan, à savoir la partie sud-ouest de celui-ci.

Le trapèze des mascareignes est un espace géographique au sud ouest de l’océan indien regroupant 6 îles qui sont l’île de la Réunion, l’île Maurice (dont Rodrigues), l’archipel des Seychelles, Madagascar, Mayotte et l’archipel des Comores. Sa forme est définie et délimitée par les Comores, le sud de Madagascar, Rodrigues et les Seychelles.

vue du satellite du trapèze des mascareignes dans l'océan indien

Formation de l'océan indien et du trapèze des Mascareignes

L’océan Indien s’est formé à partir du fractionnement du Gondwana ainsi que la dérive de plusieurs blocs continentaux dans la mer qui séparait le Gondwana de la Laurasie, Téthys. Il y a un peu plus de cent millions d’années, l’ancien continent s’est alord séparé de ce qui est devenu la Nouvelle-Guinée et l’Australie. Plus tard, il y eu la séparation du bloc qui a formé l’Inde ainsi que celui qui donnera le continent Antarctique. L’ancien Godwana, à l’Ouest, s’est séparé de l’Amérique du Sud qui laissera plus que l’Afrique-Arabie. Le Téthys disparaîtra progressivement, et l’espace marin entre le sub-continent indien et l’Antarctide va finir par se souder au fragment oriental de la Laurasie, l’Eurasie laissera subsister alors trois petits fragments continentaux : le socle continental dont émergent aujourd’hui le trapèze des Mascareignes.

histoire du trapèze des Mascareignes et la colonisation

Un espace géographique marqué par la colonisation

Au XVIe siècle, les Européens arrivent en mer indienne,  y découvrant un monde autonome insoupçonné à cette époque de découverte. Rapidement, il existe alors un trafic  des produits précieux envoyés en Europe, dont l’origine et le procédé d’acheminement reste aujourd’hui encore flou. Alors, l’espace de l’océan indien devient un lieu de ressources et de confrontations entre des intérêts culturels et commerciaux, avec incursions et migrations de peuples.. L’impact de l’arrivée de  l’Europe sur l’océan eut des conséquences plus importantes que ceux des indiens, des chinois, des indonésien ou des musulman.

La pénétration puis la colonisation exercée de l’océan Indien par les Européens et leur nouvel empire colonial, arrachèrent la région à son existence autonome en la liant de force à l’occident, pourtant si lointain. Ainsi les colonies française est britanniques s’implantent dans la zone tu trapèze des Mascareignes principalement.

Histoire du trapèze des mascareignes et esclavage

L'esclavage au coeur de l'histoire du trapèze des Mascareignes

L’esclavage malheureusement partie de l’histoire de l’océan indien, concept importé des colons essentiellement motivée par le besoin de main d’oeuvre,  l’esclavage est instauré dès l’installation des premiers Français dans la zone. La traite est à son comble au XVIIIe siècle où les esclaves arrivent de Madagascar, d’Inde ou d’Afrique pour prêter main forte aux colonies européennes installées sur les îles du trapèze des Mascareignes. Le métissage d’aujourd’hui est directement lié à cette période noire de l’humanité. Après l’abolotion de l’esclavage, en 1948 les colons recrutent et font venir une nouvelle main d’oeuvre provenant d’Inde, mais les conditions déguisées sont très proche de l’esclavage qui perdurera ainsi longtemps, surtout dans les îles colonisées.

histoire trapeze des mascareignes et tourisme

Le tourisme le nouvel enjeu économique du trapèze des Mascareignes

Les enjeux, bien que différent aujourd’hui sont toujours d’actualité, mais sont plutôt tournés vers la stratégie géographique et internationale que permet les territoires d’outre-mer possédée par l’occident mais surtout le tourisme.

Dans le sud-ouest de l’océan Indien l’activité touristique est omniprésente. Quel que soit le développement des territoires concernés le tourisme pèse fortement sur la croissance économique. Ainsi, le tourisme contribue clairement à la lutte contre la pauvreté, notamment pour les pays les moins développés du trapèze des Mascareignes. D’ailleurs, on peut remarquer que pour les plus pauvres, le développement touristique est moins marqué et moins prioritaire. Le dernier siècle, les différentes îles de la zone ont su tirer profit de leurs atouts.

La fréquentation touristique du trapèze des Mascareignes s’est accrue de 198 % de 1990 et 2007, atteingnant les 2,68 millions, soit environ 0,3 % des 898 millions de touristes internationaux.

Le touriste principal qui vient dans les îles du trapèze des Mascareignes est l’européen. Les Français sont les “piliers” du tourisme à la Réunion (80 % en 2007 dont 75 % de français métropolitains), à Madagascar (60 %) et à Maurice (67%), à Mayotte (90 % en 2007 dont 44 % de français métropolitains et 43% de Réunionnais), pour les Seychelles les trois quarts des visiteurs sont européens, mais la part des Français est moindre derrière les allemands, les Italiens et les Britanniques, aux Comores, les français génèrent la moitié des arrivées,  l’autre moitié etant constituée des pays de la zone avec l’Afrique Australe et La Réunion en tête, sur l’île Rodrigues ce sont respectivement l’île Maurice et La Réunion qui fournissent le principal de visiteurs. C’est d’ailleurs une des particularités de la région d’entretenir des flux touristiques à faible distance. Cette distribution est assez stable au cours des années et souligne l’étroitesse du marché du sud-ouest de l’océan Indien ancré dans une zone dominée par des pays en développement à faible pouvoir touristique. L’éloignement des pôles émetteurs, qu’ils soient européens, américains ou asiatiques, ne laisse pas présager pour l’avenir d’une augmentation importante du nombre de touristes dans les espaces insulaires de la région.

Des Atouts touristiques mondialement reconnus

Un climat tropical idéal pour des vacances au soleil

Le climat tropical de la zone du trapèze des Mascareignes possède est un climat de savane avec hiver doux et sec (Aw) selon la classification de Köppen-Geiger. Les précipitations à Mascareignes sont plus importantes en été qu’en hiver. Sur une année, la température moyenne de la zone est de 21.8°C et les précipitations de 1652.6 mm en moyenne. Pa exemple à Saint-Denis de la Réunion, la température moyenne annuelle est de 24.1°C et les précipitations sont en moyenne de 1626.7 mm. Les îles de la zone sont donc des destinations tropicales idéale pour ceux qui veulent bronzer sur une plage des îles. Pendant l’été austral il c’est la saison cyclonique, donc il est possible qu’un cyclone fasse partie de votre séjour, rien de bien méchant mais à savoir.

Des plages de sable blanc

Toutes les îles de l’espace géographique du trapèze des Mascareignes dispose de plages de rêve, avec du sable blanc invitant au bronzage ou à la baignade dans le lagon turquoise. C’est un atout du choix que chaque île sait mettre en valeur. Qui n’a jamais vu une carte postale de l’île Maurice ou des Seychelles avec ses belles plages de sable blanc, et sable fin, bordés de magnifiques rochers. Un cadre idyllique dont tout le monde rêve et c’est que ce créneau que les îles de l’archipel des mascareignes et alentour, surfent pour faire venir les tourisme du monde entier.

Des paysages paradisiaques

Au delà des belles plages, l’archipel de l’océan indien possède bien d’autres paysages à découvrir, en montagne avec des randonnées à la demande, un volcan fréquemment en éruption à savoir le piton de la fournaise situé à l’île de la Réunion, où d’ailleurs se situe aussi le piton des neiges, le toit du trapèze des Mascareignes. Au détour d’un sentier vous pourrez apprécier la nature luxuriante, les cascades la végétation endémique tout comme la faune.

Des activités touristiques pour tous

Si vous allez sur les îles de l’océan indien pour vos vacances, sachez que ce ne sera pas les activités qui manqueront.

Si vous êtes plutôt mer, vous pourrez vous baigner dans l’un des lagons des îles ou découvrir les fonds marins, le corail, en snorkeling ou en plongée sous-marine, ou juste siroter un cocktail sous les cocotiers, sur l’une des plus belle plages du monde comme à La Digue ou Source d’argent par exemple ou encore dans une station balnéaire comme à Saint Gilles les bains à la Réunion ou encore à Grand baie à Maurice. Vous aimez la tranquillité, vous préférerez en mode farniente, aller sur la plage d’une crique cachée comme vous en trouverez à Rodrigue ou dans un cirque isolé au calme, comme à Mafate. Vous pourrez aussi faire une excursion en mer à la rencontre des dauphins, baleines et tortues le long des côtes comme sur la côte-ouest de l’île de la Réunion. Pour un voyage complet et une découverte complète des îles, vous aurez la possibilité de faire un séjour combiné, en croisière avec une escale sur chaque île (comme le propose Costa) ou en avion avec les compagnies aérienne inter-iles tel que la compagnie mauricienne Air Mauritius, la compagnie réunionnaise Air Austral ou encore la compagnie Malgache Air Madagascar. Les îles du trapèze des Mascareignes se sont d’ailleurs regroupé pour communiquer ensemble sur la destination et privilégier les séjours combinés. Elles communique ainsi, pour se faire, sous le nom des îles vanille. Que ce soit pour des vacances tropicales classiques ou pour votre voyage de noces, la destination vous ravira à coup sur, les hôtels, resort ou lodge ne manquent pas et donc adaptés à tous les budget. Alors quand est-ce que vous prenez votre billet d’avion?,